Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Faire défiler vers le haut

Haut

Où l’on apprend que la Générale et une galette déplacent les foules, et qu’un clip est réalisé pour mieux multimédier.

Où l’on apprend que la Générale et une galette déplacent les foules, et qu’un clip est réalisé pour mieux multimédier.
  • On 22 janvier 2017

L’itinérance des ateliers proposés par la Marabille est un gage de renouveau et de découverte, car chaque endroit a sa topographie, son rythme, sa culture. Il est stimulant de faire preuve d’adaptabilité, mais rien ne nous empêche de retourner dans des endroits d’agréable mémoire lorsque l’envie est mutuelle.

Quand la MJC de la Guérinière nous a proposé de nous installer à nouveau dans ses locaux, nous nous sommes rappelés la qualité de leur accueil l’an passé et la bonne humeur de cette journée. Nous avions été séduits par l’investissement de l’équipe à faire vivre la structure, et la qualité de leurs actions sur le tiéquar. Cela nous avait d’ailleurs conduits à les rejoindre sur la foire au grenier organisée quelques semaines plus tard, pour y animer un stand  dédié à – je vous le donne en mille – la réparation de petits appareils électroménagers.

IMG_0698

Foin d’attendrissement sur du naguère, c’est hier Samedi que nous avons regroupé les troupes pour réitérer la prise de la MJC de 14 à 18h. Les trois salles à notre disposition n’ont pas été de trop pour juguler l’afflux de la foule présente dès l’ouverture, à croire que tous les ustensiles avaient été programmés pour péter fin décembre.

IMG_0700

 

C’est impressionnant et énergisant de recevoir tous ces gens qui viennent en découdre avec les dysfonctionnements de leur machins. En urgence, nous avons dû mettre en place un système de tickets numérotés afin d’organiser l’attente des gens devant les tables des techniciens à l’abattage. Il s’en est fallu de peu que les baies vitrées n’explosent pas sous la pression organique, puis les choses se sont régulées doucement.

Croyez-moi si vous voulez, mais la longue attente n’a pas occasionné d’impatience ou de scène de chaos. Je me suis même laissé dire que des personnes s’étaient parlées ! Ça me pousse à penser que lorsqu’on cherche un peu d’espoir, il vaut mieux regarder les gens que la télé.

Entretemps, une récré fut annoncée, et un monceau de galettes des rois fut offert par la MJC, qui a nourri tous les gens présents, ainsi que l’espoir de pouvoir peut-être enfin observer une tête couronnée à l’ouvrage lors de la reprise de l’activité.

IMG_0719        IMG_0706

Bref, encore un nombre incroyable de trucs a été réparé, ravaudé, customisé, rafistolé, reconnecté, réanimé, dans une effervescence d’efforts conjugués. Soudain, quelque chose vrombissait ou cliquetait ou zonzonnait et des visages à l’expression concentrée s’éclairaient.

Alors, bien sûr, des fois, quand c’est foutu, c’est foutu. Tout le monde ne repart pas porteur d’une renaissance domestique, mais mon meilleur souvenir de l’après-midi, c’est cette dame venue avec ses enfants et un aspi en vrac, qui ressort plus tard de l’atelier avec les condoléances de l’équipe pour l’engin. Elle nous smash un sourire grand comme le soleil en nous disant quel bon moment elle vient de passer, et ajoute que, aucun doute,  c’est ça le plus important.

IMG_0730

Par ailleurs, on est bien content de vous présenter ce spot de nous-mêmes, visible aussi ici, concocté par notre amie Rikita Pop. On espère que sa diffusion pourra inspirer d’autres héros sans emplois pour que les actions comme celle que nous menons se multiplient et deviennent, pourquoi pas, un art de vivre.  N’hésitez pas, diffusez-le, il en restera toujours  quelque chose, car :

un plus un plus un, ça finit par faire beaucoup

                                            

 

Prochain atelier, le 11 février au WIP, notre nouvelle maison, venez faire un tour !

14591616_557985597736449_2285279160819349900_n-1